Gestion pour les nuls : à quoi sert la marge ?

  1. gestion pour les nuls

Voici le premier d’une série d’articles qui pourrait s’appeler « gestion pour les nuls » ou « questions innocentes sur la gestion d’une entreprise ». Première question : pourquoi une entreprise doit-elle dégager une marge ? La réponse se situe à deux niveaux.

1. L’entreprise doit dégager une marge opérationnelle dans la performance du secteur, sinon elle est fragilisée.

Un exemple simpliste pour illustrer cela : supposez que vous êtes petit commerçant avec une marge de 2%, et que celle de votre concurrent voisin est de 5%. Que fait votre concurrent s’il est malin ? Bien sûr, il baisse les prix de 3%. Soit vous baissez vos prix et passez dans le rouge, soit vous perdez des clients qui vont chez lui.

Plus votre marge opérationnelle est faible, plus le prix d’acquisition de votre entreprise va être bas. Les loups mangent les agneaux…

Pourquoi s’arrêter à la marge opérationnelle ? Parce que c’est celle qui est comparable à vos concurrents en termes de performance opérationnelle, tout simplement.

Rappel : la marge opérationnelle, qu’on appelle aussi résultat opérationnel, est la marge qui tient compte de tous les coûts liés aux opérations, à l’activité, mais pas encore des coûts financiers (intérêts bancaires, …) ni de l’impôt sur les bénéfices.

 

2. L’entreprise doit dégager une marge nette qui lui permet de rémunérer ses actionnaires et d’investir plus qu’avant sans s’endetter.

La marge nette, ou résultat net, est le gain définitivement acquis par l’entreprise pour une période, qui vient s’ajouter au capital apporté par les actionnaires et ainsi augmenter les capitaux propres de l’entreprise. Attention, les capitaux propres sont un suivi « sur le papier » de la valeur comptable de l’entreprise pour les actionnaires, à ne pas confondre avec la trésorerie disponible en banque.

Chaque année, en assemblée générale ordinaire, les actionnaires sont invités à approuver l’affectation du résultat net :

– quelle part est laissée dans les capitaux propres de l’entreprise,

– quelle part est distribuée aux actionnaires sous forme de dividendes.

La part qui n’est pas distribuée aux actionnaires permet à l’entreprise d’investir plus qu’avant sans s’endetter. 

 

Il y a une boucle vertueuse :

2016_07_04_A_quoi_sert_la_marge_1

 

 

 

Et le risque d’une cercle vicieux :

2016_07_04_A_quoi_sert_la_marge_2

 

Cette petite leçon de « gestion pour les nuls » vous a plu ? Testez vos connaissances avec notre QUIZ de la finance pour les nuls et téléchargez le corrigé pour une présentation de l’essentiel à savoir sur les indicateurs clés du pilotage financier.

 

Envie d’aller un peu plus loin que la « gestion pour les nuls » ? Revenons sur cette affirmation que la marge sert à investir plus qu’avant sans s’endetter. Démonstration sur un exemple simplifié :

Vous créez une entreprise en y apportant vos économies, un capital de 21 000 euros, et votre entreprise achète avec cet argent un camion et l’équipement nécessaire pour une crêperie ambulante. Votre entreprise a donc investi 21 000 euros, votre activité est au départ prévue pour durer 3 ans. 

Votre entreprise va donc amortir le camion et son équipement sur 3 ans, soit un amortissement annuel de 21 000 / 3 = 7 000 euros.

Si pendant ces 3 ans votre entreprise dégage une marge égale à zéro cela veut dire qu’elle a dégagé une marge avant amortissement de 7 000 euros. L’amortissement n’est pas une dépense. La dépense a été l’investissement au départ.  Donc votre entreprise a dégagé 7000 euros chaque année sur son compte en banque.

Si vous décidez au bout de 3 ans de continuer l’entreprise, vous avez sur le compte en banque de l’entreprise 3 x 7 000 = 21 000 euros, de quoi acheter un équipement au même coût que le précédent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *